Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités - Page 4

  • Château FAYET - Florian rencontre Dame Négrette

    Source : La Dépêche du Midi

    Notre chronique du dimanche met en avant la nouvelle vague du Frontonnais. C'est un florilège de talents et de personnages atypiques, passionnés et passionnants que nous proposons à nos lecteurs !

    C'est accompagné de Pipo le chien du domaine que nous rencontrons, cette fois-ci, le château Fayet et son jeune propriétaire, Florian. Vignerons et arboriculteurs depuis 1 852 à Fabas, d'après les recherches menées par André Fayet, le père de notre jeune prodige de la négrette. La famille Fayet a longtemps travaillé pour la coopérative. Amoureux de leur terre, ils ont de tout temps produit des fruits, ainsi, André s'occupe toujours de la production de pêches, nectarines, cerises et abricots.

    Passionné par la vigne et le vin Florian quant à lui préfère parfaire le travail de ses ancêtres et revenir à une culture millénaire et unique celle de la vigne. Tout naturellement, il reprend l'exploitation en 2005 et replante des jeunes pousses de négrette, syrah et autres cabernets. Florian tombe amoureux de Dame Négrette, il lui fait la cour, apprend à la connaître et saisit l'opportunité de l'apprivoiser élaborant doucement son domaine et ses nombreuses parcelles. Augmentant considérablement la superficie du château de 14 ha à 21 ha dont 14 ha en AOP Fronton. Florian privilégie toujours la qualité au rendement. Ses vins rouges sont fruités, gourmands et tendres. Son rosé riche d'arômes est souple et doté de touches d'agrumes. Quant aux blancs, le sec est vif, minéral et bien équilibré idéal pour les coquillages. Son moelleux est dominé par du floral et emplis de belles notes de miel et de fleur blanche.

    Doté de terres graveleuses et de boulbènes légères le château Fayet dispose d'un terroir multiple lui permettant de travailler les jeunes plants aussi bien que certaines vignes plus anciennes. Le château Fayet connaît un essor considérable actuellement avec de belles cuvées en devenir et de petits trésors à découvrir.

    Série/ Les jeunes vignerons

    (Source : La Dépêche du Midi)

  • Domaine Roumagnac - Nicolas, le renouveau en marche…

    Source : La Dépêche du Midi du 7/04/13

    Ce dimanche, et les prochains nous nous intéressons à cette nouvelle vague de jeunes talents qui pratique avec passion l'art de la vigne et du vin.

    Nicolas Roumagnac du domaine du même nom, est l'un d'entre eux. L'histoire de ce jeune vigneron frontonnais se déroule comme un conte de fées. C'est aux alentours de Noël, qu'il passa saluer son homonyme Jean-Paul alors propriétaire du Domaine Roumagnac. Prétextant y faire ses emplettes pour l'occasion, il entre dans la discussion qui rapidement prend un tout autre chemin.

    Nicolas confie : «Je pensais que Jean-Paul vendait son vin dans les réseaux classiques de distributions. Et pourtant, quelle fut ma surprise quand j'ai découvert qu'il écoulait la quasi-totalité de sa production à un négociant. J'ai donc décidé de faire quelque chose pour ces vins qui portent le même nom que moi.» Quelques mois après, Jean-Paul convaincu de changer de statut passe à la mise en bouteille au domaine. Un premier coup d'éclat puis deux et voilà les deux Roumagnac lancés dans l'aventure. Les deux hommes comprennent et scellent un pacte. À deux, ils structurent la gamme, développent l'image de marque du domaine et redorent l'étiquette du vignoble. Nicolas prend instinctivement conscience de l'importance de donner des symboliques aux futurs acheteurs et met en avant le magnifique chêne multiséculaire qui irrigue la propriété de ses rameaux sécurisants.

    Il fonde alors sa propre Eurl qui distribue les vins de son homonyme. Ainsi, comme il aime le préciser : «Ma propriété commence au tuyau de la mise en bouteille ! La vigne et la cuverie c'est la propriété de Jean-Paul.». Le duo de Raygades (nom du petit hameau où se situe le domaine) a choisi de tirer la quintessence des notes aromatiques de la négrette. Un pari qualitatif qui s'appuie sur la réussite d'une alchimie humaine et de l'entrain d'une passion commune. G.M

    Série/Les jeunes vignerons

     

    Source : La Dépêche du Midi du 7/04/13

     

    Retrouver le Domaine Roumagnac :

    - au Comptoir - 7 esplanade Marcorelle à FRONTON (05.61.74.62.16)

    - sur le site de vente en ligne : AOC-VIN-FRONTON.COM

    - au Domaine : Hameau de Raygades - 31340 VILLEMATIER

    Tél. : 06.80.953.408

    E-mail : contact@domaineroumagnac.fr

    Site : www.domaineroumagnac.fr

     

     

  • Château Coutinel : un rosé en Or

    La société familiale du Vignoble Arbeau a obtenu la médaille d'or pour leur AOC Fronton Château Coutinel Rosé de 2012 au concours général agricole de Paris 2013. Après avoir été étoilé en 2011 et de nombreuses fois récompensé c'est véritablement une consécration.

    Géraud Arbeau est à la tête de cette entreprise familiale. «Avant d'entrer en compétition au concours général agricole, il faut passer par une phase de pré-sélection» explique-t-il, sourire aux lèvres. Tous les vins de Fronton sont jugés en interne par des vignerons, des techniciens et des négociants de l'appellation. «Nous avions présenté le Fronton rosé ainsi qu'un rouge jeune, mais seul le rosé a été retenu».

    Les échantillons prélevés directement dans la cuve sont par la suite, envoyés à Paris, pour la dégustation et la délibération.

    Le jury dépositaire de la décision finale du concours est composé autant de professionnels de l'œnologie que de consommateurs avertis, ce qui ajoute à l'excellence et à l'impartialité du prix.

    Géraud Arbeau décrit son vin comme «un rosé de repas», il insiste sur l'intérêt de pouvoir manger tout en ayant encore en bouche le goût fruité du vin. «Il est idéal de le déguster accompagné de viandes blanches ou en apéritif...»

    Associés avec les distributeurs France Boisson, les vins du Château Coutinel sont disponibles dans toutes les grandes surfaces, ou sur les meilleures tables. Par ailleurs, l'exportation est une part importante du commerce SAS Vignoble Arbeau. On retrouve leurs vins dans de nombreux pays du monde, en Asie, en Suisse, en Allemagne et récemment vers les Etats-Unis et le Canada.

    Avec ce rosé, nul doute que de nouvelles parts de marché vont s'ouvrir...

    Source : La Dépêche du Midi

  • Anne-Marie SELLE du Château BOUISSEL à l'honneur sur le Dépêche !

    Fronton. Anne-Marie Selle: vin sur vin!

    « Une vigne bien menée et conduite avec respect donnera le meilleur d'elle-même », telle est la devise du château Bouissel. A sa tête une femme, Anne-Marie Selle, elle fait partie des convaincues du bio. Son vin vit, respire et grandit avec son nom et ses valeurs : celles du château Bouissel.

    Le château est situé dans la partie méridionale du fameux Pays de Cocagne. Désignant à la fois ces lieux où il fait bon vivre, aux délices gastronomiques, aux vins divins et à sa chaleur humaine.

    familleBouissel.jpgAnne-Marie explique : « Le Château Bouissel est situé à 200 km de l'océan atlantique et 150km de la mer Méditerranée : un climat qui est dit continental mais par chance à la limite de ces deux influences. Ce qui du coup favorise une bonne maturation des raisins et permet l'élaboration des vins de qualité grâce à un ensoleillement important et des pluies faibles. » C'est donc cela le secret des vins du château Bouissel !

    Chacun de ces vins exprime sa propre personnalité, ils établissent un lien entre la vigne et l'homme. « C'est comme ça que nous aimons nos vins… quand le fruit de nos vignes satisfait votre palais ! », souligne Anne-Marie.

    Anne-Marie prend en charge la partie commerciale du domaine, et est en contact direct avec les clients. Laissant Pierre son époux et son fils Nicolas au chai. Ce dernier nous raconte : « 1989, le premier millésime mis en bouteille par mon père, est couronné d'un prix au concours des Vins de Fronton. Cela sera le début d'une magnifique histoire… c'est alors en 2009, que je rejoins mes parents sur le domaine. Depuis cette année-là des changements ont été opérés, notamment la plantation de cépages blancs et la conversion de la totalité de notre propriété en Agriculture Biologique. »

    Anne-Marie conclut : «Aujourd'hui nous pouvons dire avec fierté que l'histoire continue… 2012, suite à l'obtention du glorieux titre de meilleur vigneron de l'année à Saveurs et senteurs, le château s'auréole également du titre de grappe de bronze au Guide Hachette 2013 avec sa cuvée 100 % Négrette. C'est une nouvelle fois un succès.» Anne-Marie, une femme qui fait la vigne et qui guide l'entreprise familiale de main de maître (esse) avec passion et détermination.

    Source : La Dépêche du Midi - Série femmes vigneronnes par Marc Mouisset

  • Michelle SELLE du Château BOUJAC à l’honneur sur la Dépêche.

    La passion au service de Dame Négrette

    La couleur est intense et brillante dans le verre… le bouquet développe ses parfums… une première gorgée, le nectar diffuse déjà ses arômes complexes… vous fermez vos yeux… bienvenue à Fronton, terroir du grand Toulouse.

    michelleselle.jpgNotre chronique s'attarde dans le Tarn-et-Garonne, à Campsas où nous rencontrons une de ces femmes qui font la vigne, Michelle Selle du Château Boujac. Après avoir conduit leur vignoble en agriculture raisonnée pendant quinze ans, Michelle et Philippe Selle se sont lancés un nouveau défi en 2008: celui de l'agriculture biologique.

    « La terre ne ment pas, elle promet de belles choses à ceux qui savent l'écouter. Cette phrase résume à elle seule notre passion, notre quotidien », déclarent Michelle.

    A travers les générations

    «La passion de la vigne et du vin se transmet de génération en générations ce sont nos terres et se seront celles de nos enfants. C'est un terroir unique et précieux, c'est celui du Château Boujac. En dignes successeurs de l'âme du domaine, notre vœu le plus cher est de pouvoir perpétuer son histoire».

    Les trente et un hectares du vignoble familial sont le fruit de trois générations, issues de l'immigration et fières du résultat.

    Le vignoble produit des vins d'AOP de Fronton (Appellation d'Origine Protégée) rouge et rosés, mais aussi du blanc sec (B) et Doux (Capricci di Maria). Les différentes cuvées, de Kélina, 100 % négrette, vendangée à la main et vinifiée en barriques, à la cuvée tradition (guide Hachette 2012) en passant par Eole et Alexane (médaille argent concours de Macon), sont des vins du terroir, des vins de caractère respectueux de l'environnement et des consommateurs.

    « Regarder le ciel, écouter la terre, vivre au rythme de la vigne afin d'en récolter le meilleur » telle est la ligne de conduite de Michelle Selle, une femme de la vigne.

    Elle nous raconte: « J'ai bataillé pendant de très longues années à convertir mon époux à l'agriculture biologique tellement que la conversion de mes terres et de mon vignoble a finalement était bien plus facile. Le résultat est là et j'en suis fière. »

    Série/ Ces femmes vigneronnes

    (Source : La Dépêche du Midi)

  • FRONTON - Palmarès du Concours Général Agricole de PARIS 2013

    FRONTON AOC 2011 Rouge

    Médaille d’Or : Château BELLEVUE LA FORET

    Médaille d’Or : Château BOUISSEL cuvée Le Bouissel

    Médaille d’Or : Château BOUJAC Tradition Bio

    Médaille d’Or : Château LAUROU cuvée Tradition

    Médaille d’Argent : Château CARROL DE BELLEL Tradition

    Médaille d’Argent : Château FONT BLANQUE

    Médaille d’Argent : Domaine ROUMAGNAC cuvée Ô Grand R

     

    FRONTON Boisé AOC 2011 Rouge

    Médaille d’Or : Château VIGUERIE DE BEULAYGUE cuvée Les Aïeux

    Médaille d’Argent : Domaine de CRANSAC cuvée Renaissance Exception

    Médaille de Bronze : Domaine de CRANSAC cuvée Prestige

     

    FRONTON AOC 2012 Rosé

    Médaille d’Or : Cave de Fronton - Vinovalie cuvée Inès

    Médaille d’Or : Château COUTINEL

    Médaille d’Or : Château LA COUTELIERE

    Médaille d’Or : Château MONTAURIOL

    Médaille d’Argent : Cave de Fronton - Vinovalie cuvée Croix Dourdennes – Capitoulat

    Médaille d’Argent : Château MARGUERITE

    Médaille d’Argent : Château VIGUERIE DE BEULAYGUE Tradition

     

    IGP Comté Tolosan 2012 Rosé

    Médaille d’Argent : Cave de Fronton - Vinovalie cuvée Tarani

    Médaille de Bronze : Cave de Fronton - Vinovalie cuvée Cabernet

  • AOC FRONTON - Concours des vins de Paris : de l'or pour voir la vie en rose

    C'est sans doute l'une des plus belles vendanges de l'année. Une vingtaine de frontons ont été récompensés au concours général agricole de Paris.

    Une fois n'est pas coutume, les rosés décrochent de l'or mais, cette année, les rouges ont également leur place sur la plus haute marche du podium. Directeur du syndicat des vignerons, Nicolas Garcia, est aux anges : «C'est la première année que nous récoltons autant de médailles. Ces récompenses sont de belles fiertés pour tout le vignoble. Elles témoignent du travail effectué par tout le monde et notamment les jeunes vignerons qui se donnent sans relâche. Ces médailles sont de vrais repères pour les consommateurs qui se sentent rassurés. L'unanimité autour de nos vins lors de ce concours est une grande satisfaction !»

    Qualité et technicité

    Ces distinctions sont en effet le témoignage d'un vrai travail qualitatif. Derrière ce mot se cachent une grande implication, l'amour de son terroir mais aussi une technicité accrue. À Fronton, elle est facilitée par le soutien du département très engagé dans cette partie incontournable. Ce ne sont pas les seules clefs du succès. Sur le terrain, hommes et femmes qui font ces vins ont également pris l'habitude de communiquer plus qu'ils ne le faisaient. Cela permet des échanges fructueux aussi avec les anciens qui restent d'indispensables courroies de transmission. Et au final, un succès salué par un jury prestigieux.

    (Source : La Dépêche du Midi)

  • Quel Fronton prendrez-vous avec votre...insecte ?

    Il paraît que certaines petites bêtes sont pleines de vitamines. Et qu'en plus, elles sont délicieuses. Comme il s'avère également que le vin est bon pour le cœur. Quoi de plus naturel alors que d'imaginer un petit repas hors du commun pour se refaire une santé ! C'est ce que proposent Marc Mouisset, propriétaire de la cave à vin le Comptoir, à Fronton, le jeune vigneron Nicolas Roumagnac et Cédric Auriol fondateur et gérant de la société Micronutris leader européen dans le registre… des insectes alimentaires. Ces trois passionnés mitonnent en ce moment même un drôle de rendez-vous qui se déroulera le 13 avril sur l'Esplanade Marc-Aurèle à Fronton. Ce jour-là, ils feront déguster des insectes avec des frontons de la propriété Roumagnac.

    Exit donc, le temps d'une expérience, les traditionnels foies gras, magrets ou saucisses. Place aux grillons, crickets et autres petites bestioles craquantes… sous la dent. Habitué des plateaux TV pour présenter sa passion, Cédric Auriol est devenu maître ès insectes. Il n'a pas encore concocté le menu. En revanche, il sait que dans ses paniers, il amènera des grillons et aussi des vers de farine. Ces insectes constituent de vrais apports nutritionnels mais en plus auraient un vrai goût de «revenons-y». «Pour donner une idée, ça ressemble à de la noisette, à des céréales, certains à la crevette grise mais en fait ça a le goût… du grillon !», confie le jeune éleveur.

    Croquer le cricket

    En revanche, aucun des organisateurs de ces micro-agapes n'ont idée du résultat des mariages. Tout cependant a été imaginé pour qu'ils soient réussis. «Les vins choisis seront souples, fruités, croquants, des vins à boire entre potes ! Je suis convaincu que les associations feront des merveilles», lance Marc Mouisset.

    Pour les habitués de ces plats atypiques, la dégustation sera facile. Les néophytes devraient avoir un peu plus de mal. «Mais, assure Cédric Auriol, plus de 80 % de ceux qui ont goûté aux insectes ont aimé». Et de rappeler fièrement que dernièrement, des personnalités n'y ont pas échappé. Le président de région Martin Malvy a lui aussi croqué le cricket, tout comme le préfet Henri-Michel Comet. Les deux vont bien. Ils sont eux aussi invités à savourer les délices de Cédric mais cette fois-ci, un verre de fronton à la main !

     

    Pourquoi manger des insectes ?

    Selon Cédric Auriol, les raisons sont multiples. Producteur à Saint-Orens, il est d'abord convaincu qu'il s'agit là de la nourriture de demain. «C'est la solution pour nourrir 9 milliards d'individus d'ici 2 050». Pour plusieurs raisons. «Les insectes sont des aliments riches en protéines et pauvres en graisses. Ils ont des qualités nutritionnelles importantes». L'éleveur met également en avant le faible impact environnemental. «Il est estimé entre 10 à 100 fois moins que l'impact lié à la production de viande bovine ! Avec 10 kg d'aliments, on nourrit 9 kg d'insectes mais seulement 1 kg de viande bovine», explique-t-il.

    (Source : La Dépêche du Midi)

    L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération.

  • FRONTON - Dégustation vins et fromages : les dates du premier semestre 2013 !!

    La Maison des Vins et du Tourisme propose le premier jeudi de chaque mois une dégustation vins et fromages.

    Vous trouverez ci-dessous les dates ainsi que les vignerons présents a ces dégustations.

    N'hésitez pas à réserver au plus tôt, les places sont limitées!!

    DVF_2013.jpg

  • Meilleurs Voeux 2013 !

    François Castellani et Franck Laborderie, créateurs du site

    AOC-VIN-FRONTON.COM,

    vous présentent leurs Meilleurs Voeux pour l'année 2013.

    bonne-année[1].jpg